Avec les vacances, on se lâche. Le temps ensoleillé est l’occasion rêvée pour dévoiler une peau douce et belle. Mais avant, il faut ôter les poils disgracieux en passant par la case épilation.

D’où nous vient l’épilation ?

L’épilation est une technique qui remonte à la nuit des temps ! Elle était déjà pratiquée par les Turcs, les Romains, les Arabes, les Perses et les Grecs : dans la conception de ceux qui nous ont précédés, le poil nous rapprochant de l’animalité, il est devenu l’élément à abattre. C’est ainsi que l’on a épilé les poils du visage pour dégager le front. Au fil du temps, avec la fin des guerres, les vêtements des femmes dévoilant un peu plus leur corps, l’épilation est devenue une nécessité esthétique à laquelle les femmes ne dérobent pas.

Epilation ou dépilation ?

On parle de manière générale d’épilation. Mais il faut savoir que ce terme s’applique à un type de méthodes. On parlera de dépilation pour un autre type. Quand il s’agit de juste faire tomber le poil à la surface, on parlera de dépilation. C’est pour cette raison que nos crèmes s’appellent « crèmes dépilatoires ». Et quand il s’agit de détruire le poil, de manière à stopper son développement, on parlera plutôt d’épilation.

Epilation

 

De droite à gauche : crème dépilatoire, cire, épilateur électrique et laser.

Quelles sont les différentes méthodes ?

On distingue les méthodes temporaires et les méthodes définitives.

Les méthodes temporaires

Ici, on parlera plutôt de dépilation.

  • Le rasoir

C’est la méthode la plus rapide, la plus simple et la plus économique. On l’utilise avec un rasoir et du gel douche pour éviter d’irriter la peau. Cependant, la repousse du poil est très rapide car il est juste arraché. Cette méthode présente quand même des inconvénients non négligeables : elle peut causer l’apparition de poils incarnés et favorise la repousse de poils plus durs. Pour les peaux sensibles, elle peut irriter et causer des boutons.

  • La crème dépilatoire

Une autre méthode prisée des femmes. On applique sur la peau la crème en laissant poser le temps défini par le fabricant, en général deux-trois minutes. On retire ensuite le produit à l’aide d’une spatule ou d’un gant. Elle a l’avantage d’être indolore mais peut être intolérée par les peaux sensibles qui ne supportent pas un temps de pose trop long. Elle ne présente pas de grand danger pour l’épiderme, mais un peu comme le défrisage, elle peut avoir tendance à irriter la peau si elle est pratiquée un peu trop souvent. On pensera à choisir son tube selon la zone à épiler et son type de peau.

  • La cire

C’est la plus ancienne et la plus durable des méthodes d’épilation temporaire. Quoiqu’un peu douloureuse, elle vous permet cependant un temps de repousse moins long que les deux première méthodes : trois semaines à un moins en moyenne .Ici le poil est arraché, contrairement aux deux premières méthodes où il est tout simplement coupé ! Cette méthode est idéale pour les aisselles, les jambes et le maillot.

On distingue la cire chaude et la cire froide. Quelle que soit la température de celle-ci, le principe reste le même : on étale de la cire sur la zone à épiler, puis avec une bande de papier posée sur la cire, on retire d’un coup sec dans le sens inverse de la pousse des poils.

Les méthodes définitives

C’est ici que l’on parlera d’épilation.

  • La lumière pulsée

On utilise sur la zone à épiler une sorte de lampe avec un flash qui diffuse une lumière intense qui va réduire une grande partie de notre pilosité en détruisant la mélanine, qui pigmente nos poils. C’est une méthode plutôt semi-définitive puisque les poils vont repousser deux à trois ans après. A noter qu’elle n’est pas forcément adaptée pour les peaux mates à noires : il faut s’assurer que le spécialiste qui va la pratiquer dispose d’un appareil adaptée aux peaux mates à foncées. Elle est fortement déconseillée pour les femmes enceintes, les enfants, les personnes diabétiques ou atteintes de maladie de sang ainsi que les personnes prenant des médicaments photo sensibilisants.

  • L’épilation électrique

C’est la plus ancienne des méthodes définitives d’épilation. L’épilation se fait poil par poil et peut être douloureuse dans les débuts. Elle assure un résultat satisfaisant (3 à 4 semaines entre les repousses). Cette technique peut être effectuée en institut comme à la maison.

  • L’épilation au laser

Le laser est un dispositif médical qui va brûler le poil pour le détruire jusque dans la racine, et ce, de manière définitive. C’est de loin la méthode la plus efficace, mais l’une des plus onéreuses : il faut prévoir plusieurs séances afin d’obtenir un résultat définitif. Pour ce qui concerne la douleur, elle peut varier d’une personne à l’autre, mais elle est plutôt supportable, dit-on. L’épilation au laser est déconseillée pour les femmes enceintes, les personnes qui ont des problèmes de peau déjà existants ainsi que les personnes prenant des médicaments photo sensibilisants.

Comment choisir ?

On choisit sa méthode en fonction de plusieurs critères :

  • la sensibilité à la douleur,
  • la durée des résultats que l’on souhaite,
  • le budget, car certaines méthodes peuvent coûter très cher, surtout les définitives !

 

Et vous, quelle méthode utilisez-vous ?

 

Par Félicie Aka

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE