Certaines les aiment courts, d’autres les aiment longs, notre cuir chevelu dit « STOP….! »

Art emblématique de la culture africaine, les rastas et le tissage se sont illustrés au travers des siècles comme l’expression privilégiée de la beauté de la femme noire. Mais au-delà du visuel, réapprenons le réel ! Apprenez en quelques tours de main à entretenir vos cheveux sous ces extensions qui nous embellissent mais torturent et oppriment notre cuir chevelu.

Sous cet apanage de beauté, le cuir chevelu se fragilise. Il est irrité et développe à termes des squames (ou pellicules), des croûtes ou des rougeurs qui nous rendent la vie impossible et obligent plus d’une à se marteler le crâne à longueur de journée. STOP ! Réapprenons le soin du cheveu et plus encore celui de notre cuir chevelu.

Première étape Il est impératif de laver votre tissage chaque semaine avec un shampooing réhydratant. Appliquez ensuite votre après-shampooing reconstituant. Rincez. Et au besoin, appliquez un masque laissez agir quelques minutes et rincez. Ne séchez vos cheveux au terme de cette première étape que si vous souhaitez les garder raides.

Deuxième étape Faîtes revivre votre tissage. Pour un effet ondulé, optez pour des nattes. Faîtes des tresses avec vos cheveux humides selon le niveau d’ondulation désiré, puis trempez vos tresses quelques secondes dans de l’eau bouillante. vous pouvez enfin au choix détachez vos nattes pour les laisser sécher librement ou conserver vos nattes et les détacher après séchage

Pour un effet bouclé, optez pour de gros bigoudis. Enroulez vos mèches humides autour des bigoudis puis trempez les également quelques secondes dans de l’eau bouillante, et séchez les telles quelles à l’aide de votre sèche cheveux, pour un effet longue durée.

Troisième étape Après séchage, appliquez votre huile de cheveu sur votre cuir chevelu, entre chaque tresse. Et fini, les démangeaisons et les rougeurs qui nous ruinent le moral en société.

Profitez de ce grand moment de bien-être, respirez et détendez-vous, vous êtes belle!

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE