Son naturel est éclatant. A 20 ans, Aurélie Danglande a été élue Miss Nappy 2016. Nous l’avons rencontrée pour une interview. Découvrez son parcours et ses astuces beauté. 

Bonjour Aurélie, tu es Miss Nappy 2016, pourrais-tu nous en dire plus sur ce titre ?  

Miss Nappy est un concours qui a pour but de valoriser la beauté africaine et la beauté afro en général. Miss Nappy permet aux femmes noires d’avoir quelqu’un à qui s’identifier pour aller au dessus des nombreux préjugés qui existent encore aujourd’hui. 

Qu’est-ce que cela représente pour toi d’avoir gagné ce titre ? 

Je ne m’y attendais pas du tout. Les filles étaient toutes parfaites, toutes différentes mais similaires en même temps et je suis super contente de pouvoir représenter les Nappys. 

As-tu toujours été naturelle ? 

Non, non. Je suis naturelle depuis 2012, j’ai commencé à faire ma transition mais très vite j’en ai eu marre de m’occuper de mes cheveux naturels et défrisés. Ca devenait trop compliqué de gérer les deux textures.  J’ai coupé la partie défrisée au bout de 4 mois. 

A quoi ressemble la routine capillaire d’une Miss Nappy ? 

Je suis vraiment nature. J’aime beaucoup les huiles faites maisons. J’achète des produits commercialisés, comme Nappy Queen que j’aime beaucoup beaucoup et les produits de la marque Shea Moisture. Mais principalement je m’orienterais plus vers des produits naturels. Je suis d’origine antillaise et nous faisons tout à la main, on presse des feuilles et des fleurs et voilà. 

Etait-il facile de trouver des produits sur le marché ? 

Non, pas du tout. L’étape la plus compliquée c’était pendant ma transition. je devais appliquer différents produits sur mes racines et mes pointes et c’était difficile de gérer tout ça. 

Un conseil pour les filles qui aimeraient devenir Nappy ? 

Je conseille vraiment d’être très curieuse, de tester différents produits et vous tomberez sur le bon. 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE