Remarquable chute de reins, hypertrophie des fesses, elles déménagent tout pour avoir un « bôtchô » remarquable. Alors quand les femmes trouvent des « grossifesses », une astuce qui leur permettra d’avoir ce beau derrière, elles foncent ! 

ABM 2305 2

 

A Abidjan, comme dans de nombreuses capitales africaines, pour se sentir belle, il faut avoir une « forme guitare ». Pour y parvenir le marché ivoirien n’est pas en manque. AWA est vendeuse de « grossifesses ». « A base d’huile de foie de morue et de beurre de karité », cette crème connaît un succès inégalé. « Des dizaines de pots s’arrachent chaque jour, à 15.000 ou 25.000 francs CFA (23 ou 38 euros). Le résultat est garanti au bout de 30 jours et il n’y a pas une seule cliente qui s’est plainte» nous a-t-elle confié. Si cette pratique séduit les femmes, elle laisse d’autres perplexes mais pour celles-là, il existe d’autres moyens plus « safe ».

Moins risquées les «fausses fesses », sortes de culottes rembourrées se vendent comme des petits pains. Pour les nantis, il reste le bistouri, une opération hors de Côte d’Ivoire. Des femmes prêtes à payer 3 à 4.000 euros pour se faire « lipo-injecter » dans les fesses leur propre graisse.

« Qui va laisser viande pour manger os ? »

L’embonpoint procure un plaisir visuel et augmente l’assurance de certaines femmes. Certes cette tendance est une source de revenu, mais les conséquences sur la santé sont irréfutables. Des crèmes issues de laboratoires amateurs, à base de corticoïdes, génèrent diabète, hypertension ou infections, pouvant aller jusqu’au coma.

Pour avoir une belle paire de fesses, des alternatives saines existent: le sport et une alimentation en Soja, Maquereaux, œufs, riches en protéines naturelles peuvent y aider.

La mode en plus de sa beauté, garde son aspect éphémère et virevolte ….alors restons naturelles et belles.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE